mardi 15 août

Les idoles ça devrait mourir jeune

Les idoles devraient mourir jeune. Je dis ça sans cynisme, juste avec un peu de tristesse et de nostalgie mal placée du haut de mes 21ans.

Je dis ça parce que j’ai vu Bob Dylan, LE Bob Dylan, et qu’il était vieux, et que ça se sentait, parce que sa voix a changée, parce qu’il porte des pantalons en cuir, et qu’il ne sourie pas sur scène, comme s’il n’y prenait plus de plaisir depuis longtemps; je dis ça même s’il puait toujours autant le génie.

Je dis ça parce que je n’arrive pas à imaginer Jeff Buckley à quarante ans, l’âge qu’il aurait aujourd’hui.

renaud02

J’avoue, une fois dans ma vie, j’ai été « fan ». J’avais 12 ans, et des idées gauchos qui commençaient à pousser, j’avais 12 ans, et un poster au dessus du lit: Che Guevara, en noir et blanc portant un tee-shirt de Renaud. Tous les soirs, ou presque, je prenais ma douche en musique. Je m’époumonais sur Germaine sur Dans mon HLM, je me lamentais sur Manu, sur Chanson pour Pierrot .

Je pensais être seul au monde à l’écouter, je me sentais unique, gardien d’un trésor; ne l’ayant jamais vu à la télé, j’ignorais même qu’il était une star.

      

J’ai fini par le voir en concert. « Une guitare, un piano, et Renaud » c’était sa tournée. Il était bourré sur scène, il tremblait plus que le Jean Paul II sur la fin. Il chantait faux (beaucoup plus qu‘en studio, je veux dire) et c’était presque insupportable. Mais j’ai découvert, (je commençais à m’en douter) que je n’étais pas le seul à l’aimer.

J’ai évidemment été déçu par la daube Boucan d’enfer, j’ai vite compris qu’il avait perdu sa flamme. Ce n’était pas seulement l’alcool, la dépression, sur lesquels il s’épandait si facilement, c’était le reflet de son absence d’inspiration, une caricature de lui-même, un produit marketing mal ficelé, mal produit. Son album qui s’est le mieux vendu. L’album de"... la maturité", "...de la consécration".

Y’a quelques mois, rebondissement. Occupation de la fac, guitare, et chansons engagées. Renaud passe en boucle. Je comprend que je n’étais pas seul au monde, à 12 ans, avec Manu et Germaine. Depuis, j’ai exhumé mes vieilles cassettes de l’Idole, et je me prend à rêver que Boucan d’enfer n’a pas vraiment existé.

Mais hier matin, au travail, j’ai entendu son nouveau single: Les Bobos. Il faut se rendre à l’évidence, «Renaud est mort, il est récupéré».

Alors que faire? Concert au Zénith de Montpellier le 21 avril. Y aller, et risquer d’être déçu, ou parier sur la ferveur rituelle, le sentiment de ne pas être seul, de rencontrer les amis que je n’avais pas à 12 ans?

Non, bien sur, je n’imagine pas rater ce rendez vous avec mon enfance... Mais j’ai très peur de la perdre, et de vieillir, tout d’un coup, en réentendant l'horrible Manhattan-Kaboul.

Posté par hiwoshima à 23:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les idoles ça devrait mourir jeune

    cest marrant mon frere a repris confiance en renaud avec cet album... perso jme mefie, mais faut se dire qu apres Boucan d'Enfer, on ne peut pas etre davantage décu...

    nan je partage l enthousiasme innocent de mon frangin: renaud va ressusciter un jour!!!! preparons son retour, amen!!

    Posté par Corinne, dimanche 29 octobre à 16:15 | | Répondre
Nouveau commentaire